Être heureux, oui mais pourquoi ?

Être heureux, oui mais pourquoi ? N’est-on pas heureux uniquement vis-à-vis des autres ? N’est-ce pas un sentiment totalement égoïste ? Le terme être heureux semble designer une valeur mesurable ou tout simplement comparable. Dont le zéro serait déterminé uniquement par l’observateur en fonction d’un référentiel personnel.
Mais alors, quelles variables peut-on utiliser pour mesurer le Bonheur ? Certains choisirons l’Argent, d’autre la Famille ou les Amis. Mais il existe un nombre infini de valeurs personnelles pour définir le Bonheur.
Le référentiel peux également avoir été influencé par quelqu’un ou par une situation passée. Un média quelconque est susceptible de faire varier notre référentiel de Bonheur. Une simple pensée ou réflexion personnelle peux remettre en question notre équation pourtant si bien posée auparavant.
Il n’est pas rare de vouloir se donner des objectifs afin de déterminer LE moment où l’on atteindra le Bonheur souhaité. Mais y arriverons-nous un jour ? Les objectifs sont-ils atteignables ? Si oui, que se passeras-t-il après ? Devrons-nous réévaluer nos objectifs à la hausse ? Quitte à ne jamais être rassasiés ? Ne jamais atteindre ce bonheur tant recherché ? Attention, le temps nous est compté ! Nous n’avons, semble-t-il, qu’une seule vie pour être heureux. Au dernier jour il sera trop tard, trop tard pour regretter et surtout trop tard pour recommencer.